m
     
Diaporama

H 1 Le genre Ludwigia en France : détermination et histoire de son invasion

VILA,B. ; VERLAQUE,R.

Institut Méditerranéen d’Ecologie et de Biodiversité (IMBE)

2012

18153

Collections-herbiers ; Plantes invasives ; Ludwigia

France

Commentaire public : Après la destruction des habitats, l’expansion des plantes exotiques constitue la seconde cause de régression de la flore. Introduites depuis un ou deux siècles, elles se sont vite répandues notamment dans les hydrosystèmes. C’est le cas des Ludwigia américaines qui posent de très graves problèmes écologiques et économiques en France. Seuls les herbiers ont permis d’éclaircir l’imbroglio taxonomique du groupe et de reconstituer l’histoire de leur invasion. Contrairement au matériel frais, les échantillons d’herbiers s’identifient aisément grâce à la couleur des feuilles et la présence ou non de fruits. De plus, les caractères microscopiques du pollen et des épidermes, prélevés sur du matériel d’herbier ou frais, sont plus discriminants que les critères macroscopiques classiques. Les herbiers ont aussi fourni des informations capitales sur la reproduction de ces deux espèces et leur dynamique respective. Ainsi, la première arrivée en 1830, L. grandiflora, polyploïde et fonctionnellement mâle, a envahit très rapidement le Sud de la France. Peu à peu, elle a régressé facilitant la lente invasion, au 20e siècle, du diploïde très fructifère L. peploides.

Site : Conservatoire botanique national alpin

Langue : Français

In : Les herbiers publics et privés de Provence Alpes Côte d'Azur, 28 septembre 2012, Digne-les-Bains

0
Z